Blog
référencement-naturel-seo

Référencement naturel (SEO) : Comment référencer sont site?

Référencement Naturel (SEO) 1 Comment

(Article régulièrement mis à jour)

Le SEO, ou référencement naturel, est selon Microsoft l’une des compétences clé du « marketeur » aujourd’hui !

Bien qu’il existe beaucoup de contenus sur le sujet, la majorité des articles de blogs présentent souvent des techniques de référencement devenues obsolètes, qui pourraient même nuire à votre référencement naturel.

Ce guide est notre manière de partager nos connaissances et notre expérience en SEO avec notre communauté d’entrepreneurs, de dirigeants et de responsables marketing.

Il s’adresse également à toute personne qui souhaite améliorer ses résultats sur Google et générer plus de trafic organique.

Alors, si vous voulez vraiment tout savoir sur le référencement naturel, ce guide est fait pour vous !

Afin de proposer à nos lecteurs des informations pertinentes, nous veillons à actualiser nos contenus pour qu’ils correspondent aux tendances actuelles du référencement naturel et tiennent compte des dernières mises à jour de Google.

L’article que nous vous proposons est organisé par section. Vous pouvez le parcourir de bout en bout ou bien vous rendre directement sur la section qui vous intéresse le plus depuis la table des matières.

Bonne lecture 😄

Introduction au référencement naturel

Qu’est-ce que le référencement naturel – SEO ?

Le référencement naturel ou SEO ( Search Engine Optomization ) est un ensemble de techniques que vous mettez en place dans le cadre de votre stratégie web marketing, en vue de référencer votre site web et d’améliorer son positionnement sur les moteurs de recherche.

In fine, le but est de générer plus de trafic organique gratuit, et théoriquement illimité pour votre business.

Dans la pratique, il existe 2 approches principales qui divisent la experts de référencement naturel :

  1. White Hat SEO : approche du référencement qui respecte les guidelines des moteurs de recherche, comme Google, et qui utilise les techniques et outils autorisés pour augmenter le trafic du site.
  2. Black Hat SEO : techniques SEO conçues pour tromper le système et tenter de référencer des sites internet non pertinents ou de mauvaise qualité facilement et rapidement.Les référenceurs qui pratiquent ce type de SEO peuvent voir leur trafic disparaître du jour au lendemain à cause d’une pénalité de Google.

Vous vous en doutez certainement, l’approche que nous souhaitons vous présenter, et que nous utilisons au quotidien au sein de notre agence de référencement naturel, est le White Hat SEO.

Pourquoi avez-vous besoin d’une stratégie de référencement naturel (SEO) ?

La raison est simple : les moteurs de recherche sont devenus incontournables dans notre vie quotidienne. Nous les utilisons pour tout rechercher, ou presque. Ils sont devenus la première source de trafic organique dans le monde. Google compte à lui seul quelque 70 000 requêtes traitées par seconde, ce qui représente 2 billions de recherches par an.

Mais ce n’est pas juste une question de volume.

Contrairement au trafic provenant des réseaux sociaux par exemple, le trafic de Google est très ciblé, car il émane de personnes ayant délibérément tapé leurs requêtes, en recherche des réponses.

Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

moteur de recherche google seo

Google accapare l’industrie des moteurs de recherche avec une part de marché mondiale de plus de 92%. Google n’est pourtant ni le seul moteur de recherche, ni même le premier.

Beaucoup de moteurs de recherches cohabitent avec Google aujourd’hui, sans pour autant menacer sa position de leader.

On pense directement à Yahoo et Bing, ou encore Yandex. D’autres, au contraire, ont totalement disparu comme Altavista.

Tous ces moteurs de recherches sont conçus selon le même principe et ont le même objectif : aider les internautes à trouver ce qu’ils recherchent rapidement et facilement.

Pour cela, ils effectuent 3 tâches principales :

  1. Ils explorent (crawl) le web ;
  2. Indexent toutes les pages trouvées dans de gigantesques bases de données (index) ;
  3. Puis retournent la bonne réponse à la bonne requête.

Alors que tous les moteurs de recherche font exactement la même chose, ce qui permet à Google de se distinguer et fait son succès, c’est son focus sur la qualité des réponses retournées.

Au départ, les premiers moteurs de recherche, y compris Google, n’étaient pas très sophistiqués. Ils se contentaient de chercher et faire correspondre les mots-clés dans les requêtes avec des contenus qui contenaient ces mêmes mots-clés.

La qualité n’étant pas une priorité, la grande majorité des résultats n’étaient bien évidemment pas pertinents.

Conscients de ce problème, les ingénieurs de Google ont développé des systèmes complexes d’indexation et de classement des contenus selon leur pertinence et leur popularité. Aujourd’hui, les algorithmes Google utilisent des centaines de facteurs différents pour départager les contenus et présenter les meilleurs résultats aux internautes.

Si ces facteurs de référencement sont précieusement gardés secrets par le géant américain, les experts SEO savent aujourd’hui, grâce à des années d’expérimentations ainsi qu’aux confirmations occasionnelles des responsables de Google, que la qualité du contenu, les backlinks et l’optimisation technique d’un site web, sont les facteurs les plus décisifs dans l’équation référencement naturel de Google.

Les efforts de Google ont porté leurs fruits puisque lors d’une recherche nous n’avons quasiment plus besoin de nous rendre sur la seconde page du moteur de recherche, tant les résultats sont précis sur la première.

Dans cette quête consistant à offrir la meilleure expérience utilisateur possible ainsi que les réponses exactes à chaque requête, Google déploie régulièrement des mises à jour (plusieurs fois par jour) pour améliorer son fonctionnement et pénaliser les mauvais joueurs.

La majorité des mises à jour sont mineures et passent quasiment inaperçues, alors que d’autres peuvent chambouler le fonctionnement du moteur de recherche et le trafic des sites qui en dépendent. Voici une liste des principales mises à jour de Google depuis 2011.

Par ailleurs, on assiste depuis quelques années à une évolution radicale de la façon dont fonctionne Google. Il s’éloigne de plus en plus de son rôle classique de moteurs de recherches, pour devenir petit à petit un moteur de réponses.

Extraits Enrichis, Featured Snippets, Knowledge Graph, Position Zero, People Also Ask, etc. Tous ces éléments sont de plus en plus mis en avant sur les SERPs de Google pour offrir l’information directement sur le moteur de recherche, sans avoir à cliquer sur un lien résultant de la recherche.

N.B : Une SERP (Search Engine Results Page) correspond à la page de résultats d’un moteur de recherche.

La recherche et le buyer journey

Le buyer journey correspond au chemin que chacun d’entre nous emprunte à chaque fois que nous voulons acheter un produit ou un service.

C’est un concept central en inbound marketing, car il nous permet d’offrir de la valeur à notre prospect à chaque étape de son parcours (Découverte, Considération, Décision, Fidélisation et Promotion) et ainsi construire petit à petit un rapport de confiance solide.

parcours client buyer journey

Pendant les différentes étapes du buyer journey, l’internaute aura différents problèmes et objectifs, ce qui aura une incidence sur les requêtes qu’il formalisera sur les moteurs de recherche.

Les trois premières phases du buyer journey sont les plus pertinentes d’un point de vue SEO.

1. Découverte : Pendant cette étape, l’objectif de l’internaute est de comprendre et donner un nom au problème ou besoin qu’il rencontre. Les termes utilisés ici sont souvent des questions globales, sur un sujet donné.

Exemple : « Comment augmenter mon trafic ? »

2. Considération : À ce niveau le problème / besoin est défini. L’internaute se lance dans la recherche de solutions potentielles.

Les requêtes seront plus précises et plus longues.

Exemple : « outils de recherche de mots clés »

3. Décision : Il s’agit ici de sélectionner une liste de solutions et de les comparer, en vue de prendre une décision. Les requêtes deviennent très précises et peuvent mentionner directement un ou plusieurs produits afin de les comparer.

Exemple : « choisir entre Ahrefs et SEMrush »

Mots-clés et stratégie de contenu

Les mots-clés sont les expressions que vous allez cibler dans vos contenus et pages, pour les optimiser en vue d’améliorer le référencement naturel de votre site web.

Il existe 3 types de mots-clés, selon la longueur et la précision des requêtes qu’ils représentent :

1. Tête de la traîne : Mots-clés très populaires (énorme volume de recherches). Ils sont très courts, concurrentiels et peu précis. Ils se composent généralement d’un seul mot

Exemple : « Baskets »

2. Corps de la traîne : Mots populaires relativement courts, moins concurrentiels et un peu plus précis que ceux de la catégorie précédente. Ils se composent de 2 à 3 mots généralement.

Exemple : « Baskets Nike »

3. Longue traine : Mots longs, peu populaires (faible volume de recherche), mais très peu concurrentiels et ultra précis. Ils se composent généralement de plus de 3 mots.

Exemple : « Baskets Nike rouge pas chères »

La recherche de mots-clés est l’un des processus les plus importants à maîtriser en SEO, car il détermine l’efficacité de tout ce qui vient après.

Les mots-clés sont, en effet, ce qui va guider votre stratégie de contenu et même l’organisation de votre site web en phase de planning.

Négliger cette étape, c’est risquer de perdre du temps et de l’argent à créer et promouvoir des contenus que personne ne va lire et qui n’auront par conséquent aucun impact sur votre business.

Comment trouver des mots-clés et sujets pertinents ?

seo mot cle

Il existe plusieurs outils SEO, payants comme gratuits, pour vous aider à trouver des mots-clés pertinents pour votre blog ou site web.

Il faut cependant comprendre que le processus ne commence pas avec les outils, mais avec votre stratégie de référencement.

En effet, plus les connaissances sur votre marché, votre client idéal et vos produits seront grandes, plus il vous sera facile de trouver des mots-clés et idées de contenus pertinents.

Nous suivons, chez Araoo, un processus bien défini, mais flexible, pour notre recherche de mots-clés et nous utilisons pour cela plusieurs outils gratuits et premium, comme Ahrefs.

Découvrez les étapes de notre processus:

1. Commencer avec une liste de mots-clés / sujets de départ. 

Selon vos connaissances sur votre marché et vos personas, vous allez « brainstormer » une liste de mots-clés de départ. Écrivez tous les mots-clés qui vous passent par la tête, en rapport avec votre business !

Vous pouvez aussi utiliser la fonctionnalité d’auto-suggestion de Google, les pages Wikipedia ou encore la section livres sur Amazon pour vous orienter vers des idées originales.

2. Trouver une liste de concurrents directs

Sur la base de vos connaissances sur votre marché et de vos recherches, vous avez sans doute identifié quelques concurrents SEO dont les contenus sont bien référencés sur Google.

Créez une liste de ces concurrents pour identifier leurs meilleurs mots-clés dans l’étape suivante.

3. Générer des centaines de mots intéressants

En exploitant votre liste de concurrents et vos mots-clés de départ, vous allez trouver des dizaines voire des centaines de mots-clés potentiels.

Tout ce que vous avez à faire c’est renseigner les URL des concurrents et/ou la liste des mots-clés dans un des outils SEO comme Ahrefs, Ubersuggest, Google Keyword Planner, SEMrush, etc.

Quelques-uns de ces outils sont payants, d’autres gratuits, mais le processus reste toujours le même.

4. Filtrer et prioriser les mots-clés

Vous allez souvent trouver des centaines de résultats grâce aux outils de recherche de mots-clés comme ceux mentionnés ci-dessus. Ils ne seront cependant pas tous pertinents pour votre stratégie de référencement naturel, ce qui signifie que vous allez devoir filtrer et nettoyer votre liste sur la base des critères suivants :

  • Volume de recherche : Est-ce que le mot-clé reçoit suffisamment de recherches pour justifier la création d’un contenu autour ? Cette data vous est fournie par les outils SEO, mais vous devez savoir que le chiffre affiché par tous ces outils reste une estimation du volume réel.
  • Difficulté SEO : Représente le niveau de difficulté que vous allez rencontrer si vous essayez de vous positionner sur un mot-clé donné. Plus cet indicateur est élevé, plus il vous sera difficile de cibler le mot-clé.
  • Pertinence business : Vous avez maintenant une grande liste de mots-clés, et un nombre d’entre eux ont un volume de recherche considérable et un niveau de concurrence raisonnable.

Donc, en théorie, si vous arrivez à bien vous positionner sur ces mots-clés, vous allez obtenir un volume important de trafic et de nouveaux clients potentiels.

La réponse est NON, ou du moins pas toujours. N’oubliez pas que votre blog et site web sont des outils d’acquisition de clients et non pas de trafic.

Oui, le trafic est important, mais bien référencer son site en vaut le coup seulement si vois arrivez à convertir le trafic en leads puis en clients.

Donc le choix de vos mots-clés va se faire aussi, et surtout, sur la base de leur impact sur votre business.

Si les contenus que vous allez créer ont le potentiel d’améliorer directement ou indirectement votre performance commerciale (vous aider à vendre tout en aidant votre audience), vous pouvez foncer ! Sinon laissez-les tomber, même si leurs metrics (volume et difficulté) sont trop bons pour être ignorés.

Voilà vous avez créé votre liste finale de mots-clés, mais comment devez-vous les organiser ?

La stratégie des « content clusters »

Il est impossible d’atteindre des résultats SEO durables sans contenu. Après tout, qu’est-ce qu’il y a d’autre à optimiser si ce n’est les contenus que nous voulons voir sur les premières positions de Google.

Mais pour un référencement naturel efficace et moderne, vous ne pouvez pas uniquement créer et publier des contenus aléatoirement. Vous devez être méthodique et adopter une stratégie précise pour planifier, créer, publier et organiser vos pages et articles.

Il existe de nombreuses stratégies dans ce sens, comme le siloing ou encore les cocons sémantiques.

Cependant, l’une des stratégies les plus récentes et efficaces reste le topic / content clustering.

Cette méthode consiste à organiser ses contenus de façon logique, en vue d’en augmenter la pertinence et l’autorité aux yeux de Google, tout en améliorant l’expérience utilisateur.

Le concept est simple. Vous rassemblez vos mots-clés et idées de contenus dans des groupes thématiques homogènes, avec une page principale au coeur du groupe, qu’on appelle page pilier.

Cette page pilier va être une page longue, qui donne une vue d’ensemble sur un sujet donné.

Autour de cette page vont orbiter d’autres contenus périphériques, appelés pages satellites, dont chacune traite un aspect ou angle précis du sujet et avec plus de détails.

La page pilier cible généralement un mot-clé compétitif avec un volume de recherche très important, alors que les pages satellites sont optimisées autour de mots-clés de longue traine.

Les pages sont rattachées entre elles via des liens internes qui vont dans les deux sens (pages satellites vers la page pilier et la page pilier vers les pages satellites).

Le guide que vous lisez en ce moment est notre page pilier référencement naturel (SEO).

Le contenu vidéo est de plus en plus important

seo video

Le contenu vidéo est en vogue en ce moment et cette tendance n’est pas près de disparaître.

Que ce soit sur Youtube, Instagram, Facebook ou même Linkedin, le contenu vidéo se consomme très bien et arrive à capter l’attention et l’intérêt des internautes, notamment quand le contenu qu’il met en avant est qualitatif.

Mais pourquoi parler de vidéos dans un guide SEO ? La raison est simple, les internautes aiment la vidéo et Google le comprend très bien.

Aujourd’hui, de plus en plus de résultats vidéo apparaissent sur la première page de Google, notamment dans la position Zéro ou featured snippet. C’est particulièrement vrai pour les requêtes autour de contenus sous forme de tutoriels.

Donc si vous êtes un éditeur de logiciel ou une startup SaaS par exemple, envisagez d’investir dans le contenu vidéo dès que possible.

Google ne cesse de développer ses outils d’analyse du contenu. Il peut maintenant identifier exactement le sujet de votre vidéo et même mettre en avant la partie exacte qui répond à la question de l’internaute.

La vidéo va donc devenir de plus en plus importante pour le référencement naturel et Google va continuer de lui accorder plus de poids dans les SERPs. C’est donc le moment d’envisager de l’intégrer dans votre stratégie de contenu.

Booster la pertinence de votre site avec le référencement on-page

Le référencement on-page concerne tout ce qui se passe au niveau des pages et articles de votre site, en vue d’en booster la position sur Google.

Pourquoi optimiser les facteurs on-page de son site ?

On pourrait croire que l’objectif ici est seulement de bien se positionner sur les pages de recherche de Google. Cela n’est pas faux, mais c’est seulement une partie de l’objectif final, celui de générer des leads, d’acquérir des clients et de vendre.

L’optimisation on-page concerne tout ce que vous faites sur le site, non seulement pour atteindre les première places de Google, mais aussi s’assurer que les internautes qui découvrent votre résultat cliquent dessus, consomment votre contenu et passent, immédiatement ou dans une étape ultérieure, à un acte de conversion.

Il est important de bien garder cela en tête avant même de se mettre à optimiser ses pages. Il se peut en effet, qu’on se retrouve dans une situation ou l’on doit faire le choix entre optimiser pour Google ou pour nos visiteurs.

Dans de telles situations, il faut toujours privilégier l’expérience de l’utilisateur. Car c’est lui qui va interagir avec vos contenus et devenir, si tout se passe bien un client.

De plus, Google cherche à ce que tous les résultats affichés aux internautes répondent à leur intention de recherche. Ainsi, satisfaire vos visiteurs sera forcément compatible avec les objectifs de Google.

cta ressource checklist seo

Comprendre le search intent ou l’intention de recherche

Le search intent, c’est le pourquoi derrière la requête de l’internaute.  C’est un concept crucial en référencement naturel, mais il semblerait que beaucoup, même parmi les professionnels, l’oublient.

À chaque fois qu’un internaute effectue une recherche sur Google, il a un objectif à réaliser.

Il veut peut-être acheter un produit, trouver une destination, télécharger un fichier ou simplement apprendre une information.

Google utilise des algorithmes très sophistiqués, développés avec l’intelligence artificielle, pour comprendre et mieux répondre au search intent.

Notre rôle à nous est de comprendre le search intent de notre audience et de créer des contenus qui soient en adéquation.

Et c’est seulement après avoir créé un contenu qui répond vraiment aux objectifs des internautes que nous pouvons passer à l’optimisation de nos pages et articles en nous concentrant sur les éléments suivants :

URL, meta titres et meta descriptions

Améliorer son référencement balise title

Les URL sont les adresses qui s’affichent en haut de vos pages, dans la barre d’adresse du navigateur. Elles permettent aux internautes, comme aux crawlers de Google, de retrouver et comprendre le sujet de la page ou de l’article.

D’un point de vue SEO, les URL sont d’une importance capitale ! C’est pour cette raison qu’il faut leur accorder l’attention qu’elles méritent et surtout éviter de les suroptimiser.

Pour optimiser ses URL, il faut :

  • Choisir des URL descriptives et lisibles.
  • Opter pour des URL courtes et précises.
  • Inclure, dans la mesure du possible, votre mot-clé ou une variation.
  • Séparer les mots de l’URL avec des (-).

La balise titre est sans doute l’un des plus puissants facteurs on-page. Non seulement c’est un indicateur direct pour Google du thème de la page, mais c’est aussi et surtout le premier contact de votre audience avec votre contenu sur les SERPs.

Si le titre de votre page n’est pas pertinent et suffisamment persuasif, le taux de clics ne sera pas bon et tout l’effort déployé pour améliorer le référencement de votre site n’aura servi à rien.

Voici quelques astuces pour des titres efficaces :

  • Créez des titres concis, l’optimal est aux alentours de 60 caractères.
  • Introduisez votre mot-clé principal et en début du titre de préférence.
  • Rédigez un titre persuasif pour inciter les internautes à cliquer dessus.
  • Soyez authentiques et évitez les clickbaits (pièges à clics).
  • N’oubliez pas que vous rédigez votre titre en premier lieu pour des humains, pas seulement pour les robots de Google.

La meta description est un autre élément important dans votre optimisation. Elle n’est cependant plus prise en compte par Google pour départager les contenus, et ce depuis quelques années déjà.

Son importance cependant réside dans le fait que lorsqu’elle est bien faite, elle augmente le taux de clics de vos contenus sur les SERPs.

En effet, une bonne meta description joue le rôle d’une publicité en ligne qui va en quelques lignes rendre compte de la valeur de votre contenu auprès de l’internaute et l’inciter à le choisir.

Pour rédiger une bonne meta description vous devez :

  • Vous limiter à environ 158 caractères.
  • Inclure votre mot-clé principal.
  • Rester fidèle au contenu de la page.
  • Être persuasif en utilisant une formule de copywriting comme PAS (Problème, Agiter, Solution).

Les balises H1, H2, H3, etc.

Les balises de titres sont des éléments HTML qui viennent en 6 niveaux de H1 à H6. Ils sont très faciles à optimiser et ont une grande importance SEO, mais leur rôle est bien plus grand.

En effet ces titres sont utilisés par les moteurs de recherche pour comprendre le sujet du contenu ou de la page, en vue de l’offrir comme réponses aux requêtes pertinentes.

Il est donc important de les optimiser en intégrant vos mots-clés ou des variations de ceux-ci, dans quelques-uns d’entre eux.

Mais il ne faut surtout pas oublier que vos titres sont d’abord destinés aux lecteurs de votre site, qui vont s’en servir pour naviguer, lire votre contenu, et trouver directement les sections qui les intéressent le plus.

Voici quelques astuces pour optimiser vos balises de titres :

  • Utilisez un seul H1 par page (c’est le titre de votre contenu).
  • Utilisez les H2 comme titres de sections/paragraphes.
  • Respectez l’ordre hiérarchique (H1 puis H2 puis H3…).
  • Utilisez vos mots-clés et des variations, mais seulement, quand cela est pertinent.
  • Rédigez des titres parlants qui décrivent ou résument les sections / paragraphes en question.

CTA audit SEO

Images et UX

La majorité des guides et contenus sur le SEO tendent à oublier un facteur décisif dans la performance de votre référencement naturel. Ce facteur c’est l’expérience utilisateur.

Google analyse des centaines de variables avec des algorithmes complexes pour comprendre et départager les sites sur son index.

Alors que personne ne connaît exactement les mécanismes du moteur de recherche, nous savons qu’il est très attentif au comportement des utilisateurs sur votre site.

C’est pour cette raison que beaucoup d’experts parlent aujourd’hui d’optimisation de l’expérience de recherche SXO (Search Experience Optimisation), au lieu de SEO classique.

Un site web sur lequel les visiteurs passent plus de temps est considéré comme plus pertinent qu’un autre avec un taux de rebond élevé. Il sera par conséquent favorisé sur les SERP.

Il est donc important que vous fassiez tout ce que vous pouvez afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs sur votre site.

Pour cela :

  • Choisissez un design élégant, simple et moderne.
  • Créez une navigation simple et intuitive (aidez votre visiteur à trouver rapidement l’information qu’il recherche).
  • Assurez-vous que votre site soit adapté à la navigation sur mobile.
  • Ajoutez des CTA (call to action) pertinents.
  • Éliminez les sources de friction (trop de publicités, des boutons trop petits sur mobile ou des pop-up gênants).
  • Aérez votre texte et laissez suffisamment d’espace vide entre les lignes et paragraphes.
  • Utilisez des images et des visuels pour illustrer vos idées et capter l’attention de votre audience.

L’optimisation des images pour le SEO est un sujet tellement important qu’il mérite qu’on s’y attarde.

En effet, en plus d’améliorer l’UX de votre site, les images et autres visuels peuvent être une source considérable de trafic.

Soit depuis les recherches de type images ou encore en boostant vos chances d’obtenir la position zéro sur quelques requêtes spécifiques.

Il est donc important de leur accorder l’attention qu’elles méritent. Voici quelques-unes de nos best practices pour optimiser vos images :

  • Choisissez les bonnes dimensions (des images trop grandes vont ralentir votre site. À l’inverse, des trop petites ne vont pas bien rendre).
  • Utilisez des compresseurs d’images si besoin (WP Smush ou encore Tinypng).
  • Utilisez des noms descriptifs pour vos fichiers (intégrez un mot-clé si applicable).
  • Utilisez des balises alt et des descriptions pertinentes (intégrer un mot-clé si applicable).

Maillage interne

Il s’agit ici d’optimiser les liens internes de votre site, en vue d’en faciliter la navigation.

Cette optimisation va également permettre de booster la pertinence thématique, d’améliorer l’expérience utilisateur et d’exploiter le Link Juice (valeur SEO transmissible d’une page à l’autre via les backlinks) de vos pages, d’une manière optimale.

Avoir un bon maillage interne présente de nombreux avantages.

  • Les robots de Google peuvent explorer et indexer plus facilement vos pages les plus profondes.
  • Les utilisateurs de votre site peuvent avoir accès directement aux pages les plus pertinentes.
  • Les relations entre vos pages vont être mieux exprimées, ce qui va permettre à Google de comprendre les thèmes et sujets de vos contenus.
  • En recevant des liens internes dofollow, vos pages les plus importantes vont gagner en autorité et vont monter dans les SERPs.

Pour améliorer votre maillage interne, vous pouvez :

  • Adopter la stratégie des clusters thématiques.
  • Utiliser des liens dofollow.
  • Éviter les URL redirigées (utilisez toujours l’url finale).
  • Rédiger des textes d’ancres parlants.
  • Utiliser le mot-clé principal de la page de destination dans l’ancre
  • Identifier et réparer vos liens cassés.
  • Vous assurer que les liens pointent vers la version canonique (principale) de votre page.

Recherche vocale

recherche vocale seo

La recherche vocale n’est pas une tendance nouvelle.

En effet la majorité des adolescents et une grande partie des adultes utilisent la recherche vocale chaque jour pour faire leur recherche sur Google.

Cela a été sans doute accéléré par l’adoption de la navigation sur mobile et le succès que connaissent les assistants vocaux, comme Alexa ou Siri.

Il est donc indispensable d’adapter votre SEO à la recherche vocale afin de profiter du trafic qu’elle génère. Pour cela :

  • Utilisez un langage naturel dans vos contenus et rédigez comme si vous parliez.
  • Formatez vos titres et sous-titres sous forme de questions.
  • Utilisez des F.A.Q. sur les pages importantes.
  • Exploitez les données structurées pour aider Google à mieux comprendre vos contenus.
  • Créez du contenu concis et allez droit au but.

Améliorer les facteurs d’autorité SEO

Google E-A-T

Google E-A-T est un concept SEO relativement récent, introduit par Google dans son fameux Quality Rating Guidelines.

Le Quality Rating Guidelines est un document qui répertorie les instructions que les évaluateurs humains de Google doivent prendre en considération lors de l’évaluation de la qualité d’un site web.

Ces personnes qui travaillent chez Google ont pour unique tâche de faire des recherches précises sur Google et analyser la pertinence et la qualité des résultats retournés.

Nous croyons, comme le reste des experts du référencement naturel, que les données qu’ils fournissent sont utilisées pour alimenter les algorithmes de l’intelligence artificielle de Google pour mieux comprendre et évaluer les résultats et ainsi départager les bons joueurs des mauvais.

Quoi qu’il en soit, Google E-A-T est devenu un facteur très important à prendre en compte si vous souhaitez que votre site soit bien référencé sur Google.

Il se compose de 3 piliers : Authority, Expertise et Trustworthiness (Autorité, Expertise et Crédibilité).

L’objectif de Google, avec E-A-T, est d’offrir les meilleurs résultats possibles, mais aussi et surtout protéger les chercheurs.

Nous comprenons vite cela quand on sait que les sites les plus impactés par cette mise à jour sont ceux qui appartiennent à la catégorie YMYL (Your Money Your Life). Ce sont les sites qui opèrent dans des niches ayant un impact sur l’argent ou la santé des personnes. Google veut être sûr d’offrir des informations pertinentes, mais surtout exactes aux internautes.

Prenons l’exemple d’un forum médical ou d’un blog qui donne des conseils pour les personnes qui veulent investir leur argent. Google veut être sûr que ces présences web et les personnes qui les gèrent ont l’expertise, l’autorité et la crédibilité qui leur permettent d’offrir des informations exactes.

Tout site web qui manque d’un ou plus de ces 3 éléments est marqué, selon le Quality Rating Guidelines, comme non qualitatif.

Pour améliorer le E-A-T de votre site web et mieux le référencer:

  • Incluez une page “À propos” ou vous présentez votre entreprise et les personnes qui sont derrière le site web.
  • Ajoutez une petite description de l’auteur de chacun de vos articles.
  • Ajoutez les pages de politique de confidentialité et de remboursement si vous vendez en ligne.
  • Obtenez des mentions positives sur d’autres sites web reconnus dans votre secteur.
  • Encouragez vos clients à laisser des commentaires positifs sur votre fiche Google My Business.
  • Obtenez des backlinks autoritaires et qualitatifs.
  • Créez des liens sortants vers vos profils réseaux sociaux, ainsi que sur les autres pages pertinentes où vous êtes mentionné.

Différentes techniques de netlinking

netlinking seo référencement naturel

Votre  stratégie de netlinking ou link building consiste à obtenir des liens entrants vers votre site web pour en augmenter l’autorité aux yeux de Google et ainsi améliorer son référencement.

Un backlink est un lien hypertexte qui provient d’un autre site autre que le vôtre, pointant vers une de vos pages.

Google considère les backlinks comme les votes du web sur votre contenu et site web.

On distingue 2 types principaux de backlinks : les dofollow qui transmettent le Link Juice et qui ont donc une valeur SEO, les nofollow qui demandent à Google de ne pas les compter comme des votes et qui n’ont par conséquent aucun impact direct sur votre référencement.

Plus vous avez de backlinks dofollow de qualité (venants de sites autoritaires), plus l’autorité et la réputation de votre site vont augmenter. Ceci aura pour conséquence d’améliorer drastiquement votre position sur Google, ainsi que votre trafic organique.

Donc les backlinks sont importants, mais comment les obtenir ? C’est une des tactiques SEO les plus difficiles et nous avons publié un bon nombre d’articles autour de ce sujet.

Voici quelques astuces qui résument ce que vous devez faire pour obtenir plus de backlinks de qualité:

  • Trouvez des opportunités de netlinking avec Ahrefs ou tous autres outils SEO.
  • Commencez avec des backlinks de fondation (backlinks issus des réseaux sociaux, commentaires de blogs / forums pertinents et des annuaires).
  • Créez et partagez du contenu remarquable, que les autres voudraient partager avec leurs audiences (link bait).
  • Proposez des contenus de haute qualité, gratuitement, aux sites les plus pertinents dans votre secteur, en contrepartie de backlinks (guestposting).
  • Créez une infographie captivante sur un sujet intéressant et offrez-les aux sites et blogs qui vous intéressent, avec un lien retour vers votre site.
  • Demandez aux experts de votre marché de s’exprimer sur un sujet donné et compilez leurs astuces, citations, etc. dans un article avec des liens vers leur site (ils aimeront partager l’article qui les mentionne avec leur audience).

Bon à savoir

  1. Un backlink venu d’un site réputé et autoritaire dans votre secteur vaut mieux que 1000 backlinks émanant de sites à faible réputation auprès de Google. Ou encore ceux obtenus grâce à du spamming ou des tactiques back hat.
  2. Les backlinks font partie d’un profil de backlinks naturel (ce que Google cherche) et peuvent vous générer du trafic. Vous avez besoin de backlinks nofollow venant de sites de qualité, mais la majorité de vos liens entrants doivent être dofollow.

Les erreurs à éviter

Les backlinks sont un facteur référencement naturel si puissant que pendant des années, ils ont été utilisés à tort et à travers par les personnes qui souhaitaient faire monter leur site web sur les SERPs.

Le plus souvent, des techniques de black hat étaient utilisées pour générer ces liens et améliorer la position.

Il suffisait alors d’avoir beaucoup de backlinks pointant vers une page pour la voir décoller et s’accaparer les premières positions sur les pages de recherches même si le contenu n’est pas forcément pertinent.

Heureusement, Google a beaucoup évolué depuis ces temps-ci. Le moteur de recherche à introduit plusieurs mises à jour, comme Google Panda, qui ont pour objectif de pénaliser tous ceux qui essayent de manipuler les résultats de recherches avec ces techniques.

Nous vous partageons quelques erreurs communes qu’il faut éviter si vous ne voulez pas être frappé par une mise à jour ou pénalité de Google :

  • Obtenir des backlinks de sites non pertinents  n’ayant aucun rapport avec votre secteur).
  • Obtenir trop des backlinks de mauvaise qualité (provenant de sites avec une mauvaise réputation ou avec beaucoup de links).
  • Créez beaucoup de backlinks depuis un nombre très restreint de domaines ( il faut diversifier les sources de ses backlinks).
  • Utiliser des ancres trop génériques dans vos backlinks, comme : “cliquez ici” ou “voir le site”. 
  • Acheter des backlinks.
  • Utiliser des logiciels qui font du netlinking automatisé.
  • Spammer les forums et commentaires de blogs.
  • Utiliser des PBN (Private Blog Networks).

N.B : Les PBN sont des réseaux de sites interconnectés dont le seul objectif est de booster le référencement d’un ou plusieurs autres sites, en faisant pointer des backlinks vers eux. Il s’agit d’une pratique interdite par Google.

Obtenir plus de clients avec le référencement local

Qu’est-ce que le référencement ou SEO local ?

Les business à caractère local, comme les commerces de proximité, sont un cas unique d’un point de vue SEO.

Si l’intention de recherche peut varier d’une requête à l’autre, les recherches liées aux business locaux ont toutes un point commun :  l’importance de la localisation du business pour l’internaute.

En effet, un utilisateur qui cherche “meilleur restaurant près de moi” demande à Google au moins 3 choses :

  1. Qu’il détecte sa localisation.
  2. Qu’il lui trouve un très bon restaurant.
  3. Et que ce restaurant soit proche de là où il se trouve.

C’est plus compliqué qu’une recherche classique, dont le scope de la recherche peut être national ou international.

seo local

Le SEO local ou référencement local concerne l’ensemble des techniques et stratégies qui vous permettent d’optimiser votre présence web attirer le plus de trafic local.

Il existe énormément de plateformes et d’endroits où vous pouvez établir votre présence web, soit pour attirer directement du trafic local, soit pour influencer votre positionnement dans les résultats locaux (Google, Yelp, les pages jaunes, Waze, etc.)

Mais, étant le moteur de recherche le plus populaire au monde, Google reste la première source de trafic local pour laquelle vous devez optimiser votre référencement.

Une bonne stratégie de référencement naturel local va vous permettre entre autres de vous positionner sur la première page de Google sur les requêtes cibles, de figurer sur les résultats Google Maps, et même de vous réserver une place dans le fameux “snack pack”.

Mais pour obtenir ces résultats, vous allez devoir travailler dur et exploiter les bons outils. Google My Business est sans doute l’un des plus utiles et faciles d’utilisation.

Google my business

Google My Business (GMB) est un outil gratuit mis à disposition des business locaux par Google pour optimiser leur présence en ligne.

Il permet de créer et mettre à jour une fiche complète de votre entreprise, contenant toutes les informations susceptibles d’intéresser votre client potentiel (adresse, contact, services, annonce, feedback des autres clients, etc.).

Google utilise les données fournies par vous ou par vos clients (images, suggestion ou feedback) pour enrichir votre fiche et exploiter ses données pour présenter votre établissement dans Google Maps, le “Snack Pack”, les résultats ordinaires et le Knowledge Graphe (un encadré affiché à droite de l’écran suite à une requête contenant le nom de l’entreprise et contenant un récapitulatif des données la concernant).

Nous avons un autre article qui vous apprend comment créer et optimiser votre fiche Google My Business comme un pro.

Optimisation on-page pour le référencement local

Toutes les optimisations on-page classiques (meta titres, meta description, contenus, images, etc.) présentées plus haut (Chapitre 3 – Les facteurs on-page)) sont valables pour le SEO local. Notre objectif ici, est de compléter la présentation de  l’optimisation on-page, avec des informations spécifiques aux business locaux.

Voici nos conseils :

  • Optimisez la structure de votre site : si vous avez plusieurs points de vente ou que vous offrez vos services dans plusieurs villes par exemple, créez et optimisez une landing page pour chacune des zones géographiques que vous ciblez.

Ex: votre-entreprise.fr/services/montpellier | votre-entreprise.fr/services/paris

Template landing page

  • Optimisez votre homepage autour de votre zone géographique principale. En effet, Google va détecter en premier lieu les recherches locales, même si l’internaute ne mentionne pas la ville ou la zone géographique dans sa requête, pour ensuite lui offrir les résultats les plus pertinents selon sa localisation. Le fait d’optimiser votre homepage autour de votre zone géographique principale augmente la pertinence et la puissance SEO de votre page.
  • Optimisez votre footer et votre page de contact avec les informations et coordonnées de votre entreprise : nom, adresse, numéro de téléphone (NAP en anglais) etc.
  • Mobile et recherche vocale : Selon la nature de votre commerce ou entreprise locale, il se peut qu’une grande partie de vos clients potentiels vous cherchent alors qu’ils sont en mouvement. Ce qui veut dire qu’il vont effectuer leur recherche avec un smartphone, et souvent avec une requête vocale. Vous devez donc vous assurer que votre site web est 100% adapté à la navigation mobile et que vous avez optimisé vos pages pour la recherche vocale.
  • Affichez des témoignages, avis et autres formes de preuves sociales positives, mais authentiques sur votre site. Assurez-vous que ces éléments de réassurance soient pertinents pour votre clientèle locale.
  • Backlinks : Les annuaires sont une superbe source de backlinks pour les business locaux, car en plus du backlink, la majorité des annuaires vous permettent d’ajouter des informations pertinentes au sujet de votre entreprise. Quand vous savez que Google n’analyse pas seulement le lien et son ancre, mais aussi le texte qui l’entoure pour comprendre le sujet ou thème du votre site, il serait dommage de s’en priver !Le problème avec les annuaires cependant, c’est que la majorité de leurs backlinks sont nofollow. Ils restent cependant un des éléments les plus importants dans votre stratégie SEO local.Les stratégie que vous allez exploiter pour obtenir des backlinks en vue d’améliorer votre référencement local, ne sont pas différentes des méthodes classiques évoquées dans la section off-page SEO.Il vous faudra cependant privilégier les entreprises et sites locaux, dans la mesure du possible, pour obtenir des liens retour et utiliser des ancres qui contiennent les noms des villes ou zones géographiques que vous ciblez.
  • Citations :  Les citations sont les mentions en ligne de votre entreprise sur une autre plateforme, site web, annuaire, etc. Ces citations sont souvent composées de vos coordonnées NAP ou NAPW, quand on ajoute Website aux éléments précédents.Les citations sont un facteur SEO crucial pour les entreprises locales. Mais elles sont aussi une façon d’augmenter la notoriété de votre entreprise et de permettre à des clients potentiels de vous trouver plus facilement. C’est pour cette raison que vous devez obtenir le plus possible de citations complètes et pertinentes.

Optimisations techniques pour le référencement

Le SEO technique est l’un des 3 plus grands piliers du référencement naturel, avec l’optimisation on-page et off-page.

Il concerne toutes les techniques que vous devez mettre en place au niveau de votre site web pour faciliter les tâches de crawl et d’indexation des moteurs de recherche. Mais aussi pour simplifier la navigation sur votre site et la consommation de vos contenus, pour vos visiteurs.

Sitemaps

Les sitemaps sont des fichiers spécifiquement conçus pour les moteurs de recherche. Ces fichiers vont rendre compte de l’architecture de votre site et lister les contenus de celui-ci (pages, articles, vidéos, images, etc.).

Il existe 2 types de sitemaps. Les sitemaps HTML qui listent simplement l’ensemble ou une partie des pages de votre site. Vous pouvez les trouver dans le footer ou sur une page dédiée.

Le 2eme type, les sitemaps XML, sont des fichiers XML destinés aux moteurs de recherches et qui contiennent toutes les URL que ces derniers doivent crawler et indexer.

Il est très facile de créer des sitemaps XML avec des plugins SEO comme Yoast si vous utilisez WordPress. Vous devrez ensuite les soumettre à Google, via la Google Search Console pour qu’il puisse crawler et indexer votre site plus rapidement.

Vitesse de chargement

Que ce soit pour les moteurs de recherche ou pour les visiteurs de votre site, le temps que prendra ce dernier pour complètement se charger est un indicateur décisif de performance.

En effet, Google utilise la vitesse de chargement de votre site comme un facteur pour départager les sites sur les pages de recherches. Mais plus important encore, les internautes aujourd’hui sont pressés et attendent des réponses quasi instantanées à leurs questions.

Un page qui met trop de temps à se charger va faire augmenter votre taux de rebond et vous fera perdre de précieuses conversions.

vitesse de chargement seo

Ciblez un taux de chargement de 3 secondes !  Et voici comment vous pouvez y parvenir :

  • Utilisez un service d’hébergement performant.
  • Optimisez et minimisez les codes HTML, CSS et JS de vos pages.
  • Sur WordPress, choisissez un thème optimisé pour le SEO.
  • Utilisez le moins de plugins possible.
  • Optez pour un design simple. Généralement, plus votre design est complexe, avec des éléments que le site doit charger à chaque visite, plus le temps de chargement sera long.
  • Compressez vos images et vidéos et choisissez les bons formats et dimensions.
  • Utilisez les outils de cache du navigateur pour rendre votre site plus rapide pour les visiteurs récurrents.
  • Considérez l’utilisation d’un CDN (Content Delivery Network) si vous produisez beaucoup de contenus ou que vos visiteurs sont nombreux et dispersés.
    Bon à savoir : Vous pouvez utiliser PageSpeed Insights pour identifier les opportunités d’amélioration sur votre site, en vue d’en réduire le temps de chargement.

HTTPS et référencement naturel

HTTPS (ou HyperText Transport Protocol Security) est un protocole de transfert de données via internet, conçu pour empêcher l’interception des informations échangées entre un navigateur et un serveur par exemple.

Vous pouvez appliquer ce protocole sur votre site, en installant un certificat de sécurité SSL.

L’existence d’un certificat SSL va rassurer vos visiteurs et ainsi aider à augmenter vos conversions. Il va aussi améliorer votre référencement naturel. Google l’a en effet reconnu comme l’un de ses facteurs de classement pour le SEO.

Mobile-first indexing

Google se développe en suivant les tendances du web et les préférences des utilisateurs. L’une des tendances qui a le plus influencé le moteur de recherche est l’adoption massive des smartphones et la recherche mobile, sur une très courte durée.

Pour mieux servir les internautes sur mobile, Google a décidé il y a quelques années de basculer vers le mobile-first indexing.

Cela signifie que les sites vont être crawlés et indexés avec leur version mobile par les robots de Google.

Google indexe déjà, depuis le 1er Juillet 2019, une grande partie du web ainsi que tous les nouveaux sites créés avec la version mobile.

Mais à partir de Septembre 2020, tous les sites (nouveaux et anciens) du web seront indexés selon leur version mobile.

Cela veut dire que tout site ne respectant pas les pratiques SEO mobile pourra voir son trafic chuter du jour au lendemain.

Il faut donc envisager de créer ou optimiser la version mobile de votre site web le plus vite possible, pour à la fois offrir une meilleure expérience à vos utilisateurs et répondre aux attentes de Google.

Bon à savoir : Vous pouvez utiliser le test d’optimisation mobile de Google pour évaluer l’adaptation de votre site à la navigation mobile.

Robots.txt et .htaccess

Le Robots.txt est un fichier très important dans votre arsenal SEO. Ces derniers, avant de crawler un site, accèdent au fichier pour lire les instructions que vous leur donnez.

Vous pouvez par exemple demander à Google de ne pas crawler votre site du tout, ou lui bloquer l’accès à des pages spécifiques que vous ne voulez pas voir indexées pour une raison ou une autre.

Ce fichier est très facile à modifier et vous pouvez y avoir accès facilement sur votre serveur, ou avec un plugin comme Yoast SEO.

Le problème avec Robots.txt c’est justement qu’il est très facile d’y accéder. Ainsi, une personne ou des robots malveillants peuvent très vite découvrir les pages que vous essayez de cacher en suivant l’URL votre-nom-de-domaine.com/robots.txt. Ils ne pourront pas le modifier, mais ils sauront où aller si vous cachez des pages sensibles.

La solution dans ce cas est d’utiliser .htaccess. C’est un fichier qui vit lui aussi sur votre serveur et que vous pouvez utiliser pour bloquer l’accès à des pages précises sur votre site. Vous pouvez également utiliser ce fichier pour d’autres tâches, comme modifier la structure d’URL de votre site ou faire des redirections. Mais vous devez savoir qu’il s’agit d’un fichier très puissant et qu’il requiert une connaissance technique avancée pour le manipuler. Sinon vous risquez de détruire votre SEO ou même votre site.

Redirections 301 et URL canoniques

Comme nous l’avons vu ensemble, chaque page peut transmettre de la valeur SEO qu’elle a accumulée avec les liens entrants, à une autre. C’est ce qu’on appelle le Link Juice.

Dans quelques cas de figure, vous pourrez vous retrouver avec plusieurs URL pointant vers le même contenu, notamment si vous utilisez un CMS comme WordPress. C’est ce qu’on appelle le problème du duplicate content.

Dans d’autres cas, vous voudrez changer l’URL de votre page pour une raison ou une autre, mais l’actuelle a déjà accumulé des backlinks et du Link Juice.

Que faires dans ces cas ? Supprimer la page que vous ne voulez plus et essayez d’obtenir d’autres backlinks vers la nouvelle ?

Absolument pas, ne faites jamais cela !

Ce que vous devez faire, selon les situations, c’est utiliser une URL canonique ou une redirection 301.

redirection 301 seo

  1. Les balises canoniques sont des balises HTML que vous ajoutez aux pages dupliquées ou secondaires pour indiquer à Google qu’il existe une autre page qui est la version principale de celle sur laquelle il se trouve actuellement, et que c’est elle qui doit être indexée et recevoir toute l’autorité et la valeur SEO.
  2. Les redirections 301 ou redirections permanentes permettent elles de rediriger le trafic et les crawlers de Google vers une URL différente de celle sur laquelle ils ont atterri.

L’ancienne URL n’est pas supprimée, mais chaque visiteur qui essaye d’y accéder va atterrir sur la nouvelle page. Ce qui vous permet d’éviter des instances de contenus dupliqués, et de changer en tout sécurité une URL, sans perdre le Link Juice.

Les URL canoniques et redirection 301 peuvent être mises en place avec le fichier .htaccess ou plus simplement avec des plugins dédiés si vous utilisez WordPress.

Rich snippets

Si vous êtes un très ancien utilisateur de Google, vous vous souvenez peut-être du temps où les SERPs du moteur de recherche n’étaient composées que des 10 résultats classiques avec meta titre, URL et meta description.

Mais depuis quelques années, de nouveaux formats de résultats sont apparus et occupent de plus en plus de place sur les pages de recherches.

Parmi ces résultats on retrouve les rich snippets. Ce sont des résultats enrichis avec d’autres éléments, comme les étoiles d’avis, des images, une liste d’ingrédients quand il s’agit d’une recette, etc.

Cette mise en forme particulière des résultats de recherche est très importante d’un point de vue SEO, car elle permet à votre résultat de se démarquer des autres. Cela va vous offrir la possibilité d’augmenter vos clics et votre trafic, sans forcément que vous ayez à améliorer votre positionnement.

Les rich snippets sont possibles grâce à ce qu’on appelle les données structurées. Ce sont des codes que vous pouvez ajouter à votre site pour indiquer que telle information indique telle chose.

Les robots de Google, lors de leurs crawls, vont comprendre plus facilement ces données structurées et vont pouvoir les mettre en forme, si vous arrivez à la première page du moteur de recherche.

Pour créer ces données structurées, vous avez plusieurs options comme l’outil d’aide au balisage de Google ou un des nombreux plugins disponibles si vous utilisez un CMS comme WordPress.

Cet article touche à sa fin !

Félicitations vous avez fini de lire notre guide ultime SEO.

Si vous avez aimé ce guide, nous apprécierons que vous le partagiez à vos collègues, votre entourage, ou toute personne intéressée par ce sujet.

Et si vous voulez en savoir plus sur le SEO, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc qui vous présente de façon plus détaillée les techniques que nous venons d’aborder ensemble.

livre blanc SEO

Une dernière chose avant que vous ne partiez…

Si vous disposez déjà d’un site web et que vous souhaitez améliorer son référencement naturel, nous vous recommandons de commencer par effectuer un audit SEO complet.

Les experts d’Araoo sont là pour vous aider à effectuer un audit SEO professionnel et poussé en vue d’identifier et corriger les éléments qui vous empêchent d’acquérir plus de trafic et de clients depuis Google.

Le référencement naturel ou SEO ( Search Engine Optimization ), est un ensemble de techniques que vous déployez, pour bien positionner votre site internet sur les moteurs de recherche et attirer du trafic organique, qualifié et gratuit vers votre entreprise.

Pour bien référencer votre site internet vous avez besoin d’un stratégie qui couvre 3 axe principaux à savoir:

  • L’optimisation technique : Optimisation du code du site, de la vitesse de chargement et autre indicateurs de performance cruciaux
  • L’optimisation on-page : Optimisation de vos pages et contenus en prenant en considération les mots clés, le maillage interne, etc.
  • Optimisation off-page : L’optimisation des signaux d’autorité en dehors de votre site comme les mentions de votre entreprise, le netlinking, etc.

Cela dépend de plusieurs facteurs comme l’âge et le niveau d’optimisation de votre site, la pression concurrentielle dans votre industrie et bien sur des algorithmes des moteurs de recherche comme Google.

Les premiers résultats peuvent apparaître dans quelques semaines à quelques mois, selon les cas, après l’implémentation de votre stratégie.

Abonnez-vous au blog Araoo



Retour au blog



  • Avatar

    Preuilh

    28 juin 2020 à 13 h 38 min - Répondre

    Merci

Rejoindre la discussion

Référencement naturel (SEO) : Comment référencer sont site?

MENU
Araoo logo - alt
+33 970 447 547
Partager cet article avec un ami